Le crime parfait n'existe pas ...

Preuves du crime de négligence criminelle de Robert BOULERICE agent de la CSST
et de la complicité des docteurs Louis E. ROY neurologue membre du BEM (Bureau d'Évaluation Médicale)
et Paul MAILHOT orthopédiste de la CSST ... articles No.:  219 - 220 - 221 du Code criminel du Canada

Dossier CSST de Jean GODBOUT No. 106451255

hernies discale

decision_1
Par décision, le 2 novembre 1993, la CSST accepte une réclamation pour l'événement qui a causé :
une entorse lombaire ainsi qu'une hernie discale au niveau L4-L5 et L5-S1
Si la CSST a acceptée la double hernies c'est que mon médecin traitant les avait déjà diagnostiquées !

--------------------

Onze jours plus tard, la CSST amorce une contestation de leur propre décision
Mon nouvel agent de la CSST (Robert BOULERICE) m'envoit en expertise médicale
chez le docteur Paul MAILHOT orthopédiste qui ''oeuvre'' et est payé par la CSST
Celui-ci conclut à une simple entorse lombaire guérie avec discarthrose personnelle .... !

Comme la loi le prévoit, lorsqu'il y a diverge d'opinion entre le diagnostic du médecin traitant et du médecin de la CSST
le dossier est acheminé au Bureau d'évaluation Médicale (BEM) ou un médecin arbitre entre les deux diagnostics.

C'est précisément là que mon agent de la CSST Robert BOULERCIRE commet un crime et falsifie le doagnostic de mon médecin !
En effet, le document ci-bas est le mandat confié à l'arbitre médical qui doit choisir entre les deux diagnostics
Mais les dés sont pipés, le diagnostic de mon médecin qui relatait
la double hernie est FALSIFIÉ et est devenu une entorse lombaire .... !

En conséquence, le docteur Louis E. ROY était légalement mandatté par la CSST
pour choisir entre une entorse lombaire et une entorse lombaire avec discarthrose personnelle ....!!!!!!!!

 

Mais ou sont donc passés les hernies ?
Voilà le crime de la CSST que la POLICE et les TRIBUNAUX corrompus ne veulent pas voir !

falsification

falsification_zoom

 

Selon ce document falsifié par Robert BOULERICE de la CSST
 le diagnostic du médecin qui a charge serait :'' ENTORSE LOMBAIRE''

Mais ou sont donc passés les hernies discale ?

Voilà le crime de la CSST qui m'a rendu inalide à vie !

En effet, grâce à cette négligence criminelle la CSST m'a frauduleusement déclaré guéri et apte au travail,
elle m'a forcé à reprendre mon travail de machiniste sans aucune limitation fonctionnelle
et pendant 10 semaines de torture j'ai dû manipuler et travailler avec des objets qui pesaient entre 100 et 125 livres
alors que la preuve subséquente démontre que mes hernies étaient rupturées
(une URGENCE CHIRURGICALE)

J'ai alors subi une sévère aggravation ( l'aggravation est même acceptée et reconnue par la CSST )
de ma condition initiale qui a causé une compression de ma moelle épinière
(un syndrome de la queue de cheval ou Cauda Equina en Anglais)
qui provoque notament une vessie et un intestin neurogène.
Le 14 septembre 2015, au CHUS de Sherbrooke, un chirurgien urologue a été obligé de m'enlever la vessie puisque, comme le prévoit la science médicale,
les vessies neurogène ont une grande tendance a devenir cancéreuse !
Par mesure préventive, comme j'étais déjà ''ouvert'' le chirurgien en a profité pour enlever aussi ma prostate.

Voici un exemple pami tant d'autres ou la science médicale prévoit un risque
de développement de cancer chez les porteurs d'une vessie neurogène.  (Document .PDF)  (Page 2 PRONOSTIC)


Cette falsification de mon diagnostic médical commise par Robert BOULERICE fonctionnaire du gouvernement du Québec
fut d'ailleurs révélé à l'émission Enjeux de Radio-Canada ou le docteur Réjean VANIER M.D. confirme que son diagnostic de double hernies fut falsifié par la CSST
et on a publiquement exposer le document qui démontre cet acte criminel. Voir la video de Enjeux à 5 minutes 40 secondes ...


 

https://www.youtube.com/watch?v=LST8tKkq49w

Si cela n'est pas encore assez convainquant, la POLICE aime bien plus de preuves que pas assez,
voici d'autres preuves des diagnostics de double hernies discales et même de sciatalgie bilatérale
émit par mon médeci traitant avant que la CSST fausse ce diagnostic pour en vernir à une simple entorse lombaire ...

 

93-09-21
21 septembre 1993 - Premier diagnostic : Entorse lombaire à SCIATALGIE BILATÉRALE

Pour la science médicale ''avancée'' une sciatalgie bilatérale est signe d'une rupture discale
Un RED FLAG comme ils disent et surtout une urgence chirurgicale.

14-10-93
14 Octobre 1993 - Entorse lombaire hernie discale L4-L5 & L5-S1

 

93-11-19
19 Novembre 1993 - Entorse lombaire hernie discale

 

93-12-10
10 Décembre 1993 - Entorse Lombaire sur hernies

 

93-12-23
23 Décembre 1993 - Entorse lombaire sur HERNIE

 

94-01-14
14 Janvier 1994 - Entorse lombaire sur HERNIE

 

94-01-21
21 Janvier 1994 - Entorse lombaire sur HERNIE

 

En plus du premier document en haut de la page, par sept fois avant la falsification de mon diagnostic commise par Robert BOULERICE,
la CSST a été informée de la présence d'une double hernie discale en L4-L5 & L5-S1 (avec sciatalgie bilatérale) avec ces formulaires de rapport médical.
Ces hernies ont d'ailleurs été opérées en neuro-chirurgie par le docteur Robert LEFRANÇOIS à l'hôpital du Sacré-Coeur de Montréal.
Elle étaient donc bien réelles et surtout bien diagnostiquées par mon médecin traitant et le
CT-SCAN positif qui en démontrait la présence avant la falsification criminelle par la CSST ...

--------------------

negligence-criminelle

C-45

21.1 21.2

 

negligence-criminelle

 


 

justice

 

 

HOME